Project Description

Le groupe Summer Residence a été créé en 2008 par Charles Loos et Bernard Guyot à l’occasion des 30 ans de la naissance d’un club de jazz Bruxellois. Après un premier disque intitulé « Live 2008 » et une série de concerts, place à un nouveau répertoire…

Celui-ci est consacré à une revisite d’œuvres de quelques compositeurs belges du Moyen-Age à nos jours. Des thèmes de Roland de Lassus, César Franck, Eugène Ysaÿe, … ont été suivant l’inspiration réorchestrés, développés et réarrangés dans un vocabulaire et une esthétique jazz par des musiciens du groupe.

Pour étoffer la palette sonore du groupe, le guitariste Peter Hertmans a été invité à participer à l’aventure.

En mai 2014, le CD « Clazzics » reprenant ce programme paraîtra au catalogue du label Cypres-records.

Charles Loos est né à Bruxelles en 1951. Après une formation classique, il part en 1972 étudier la composition et l’orchestration à la Berklee School of Music à Boston.
De retour en Europe, il accompagne de nombreux solistes de jazz et de variétés (Toots, Maurane, Chet Baker, Philippe Catherine…), et fait partie de groupes plus expérimentaux (Abraxis, Julverne…).
Il forme un quintette avec Serge Lazarevitch (avec Riccardo Del Fra, John Ruocco et Eric Ineke) et le groupe HLM avec Mauranne et Steve Houben.

En 1988, il remporte le « sax » du meilleur concert de l’année et en 1992 celui du meilleur disque.
En 1997, il obtiendra le « Django d’or ».

Depuis quelques années, il affectionne particulièrement les concerts et enregistrements intimistes en solo, duo ou trio, interprétant surtout ses propres compositions, nourries d’éléments très divers : musique sérieuse, folklore, jazz d’hier et d’aujourd’hui. Parmi ces formules, les duos formés avec Ali Ryerson, Jean-Pierre Catoul ou Weber Iago sont des plus marquants.

Ces différentes rencontres l’ont mené un peu partout pour des tournées (Europe, Afrique, USA, Canada, Israël, Chine), des festivals (Prague, Montréal, Amsterdam, Monterey, Rabat), des émissions radio et télé, enregistrements et stages.
La musique de théâtre (Les Poètes du Jazz, Antigone, Salut Lenny), de ballet (« No Wall, No War »- Californie 1991, « Noir/instantané » – Liège et Paris 2003) et l’enseignement complètent ses activités.

www.jazzinbelgium.com/person/charles.loos

Après une formation classique en académie et au Conservatoire Royal de Liège ainsi qu’un premier prix au Concours National de Musique (actuel Belfius Classics), Bernard Guyot s’inscrit dans la section jazz du Koninklijk Conservatorium van Brussel. Il y est élève de Jeroen van Herzeele puis de John Ruocco.
Il recevra aussi de précieux conseils de Kris Defoort, Diederik Wissels, Arnould Massart, …

Après avoir terminé le conservatoire, il partage ses occupations entre l’enseignement et son activité de musicien.

En 2008, à l’occasion des trente ans de la naissance d’un club de jazz bruxellois, il crée avec Charles Loos le groupe « Summer Residence » (CD « Live 2008 » en mai 2009 et « Clazzics» en mai 2014) ) qui consacre actuellement son répertoire à une relecture de compositeurs belges du Moyen-Age à nos jours sous l’angle d’arrangements spécifiquement « jazz ».

En septembre 2010, il sort le disque « Archibald’s song » en duo avec le pianiste Sabin Todorov.

Il multiplie les expériences : rencontre « danse contemporaine – improvisation » avec « De nachtbrakers », un jeune collectif hollandais, pièces pour saxophone et cordes, participation au projet «Sax for the Queen » de Steve Houben lors du Festival de Wallonie 2010, …

www.myspace.com/bernardguyot

Etudes musicales : solfège et piano. Autodidacte en guitare jazz.
Il joue ou a joué avec Janice Lakers, Phil Abraham, Jean-Louis Rassinfosse, Bert Joris, John Ruocco, Dave Pike, Slide Hampton, Philippe Catherine, Bruno Castellucci, Toots Thielemans, Hein van de Geyn, Billy Hart, Franck Vaganée et Erwin Vann.
Il dirige ses propres groupes avec John Ruoccco (CD « Waiting » avec Billy Hart) ou « Ode for Joe » avec Jeroen van Herzeele.
Il a également enregistré en quartet avec Marco Locurcio (CD « Buddies »), joué en trio ave Bas Cooymans et Bruno Castellucci et avec Jeroen van Herzeele dans son groupe Greetings from Mercury.

En 1999, il enregistre le Cd « Restless » avec le violoniste Jean-Pierre Catoul, Michel Herr, Michel Hatzigeorgiou et Bruno Castellucci. Le groupe a fait plusieurs prestations remarquées jusqu’au décès tragique du violoniste.

En 2000, il tourne avec True Story, un groupe « all star » crée par Ivan Paduart (CD True Stories avec Charlie Mariano au saxophone).
Il apparaît en trio pour la RTBF radio avec Michel Herr et Fabrice Alleman. Il participe aussi au « Maria Schneider Project » avec le Brussel Jazz Orchestra.
Il enregistre en tant que co-leader avec Erwin Vann et joue dans le quintet du bassiste Sal la Rocca.

Peter Hertmans donne cours de guitare, d’ensemble et de théorie musicale au Koninklijk Conservatorium van Brussel et au Lemmens Instituut à Louvain.

www.myspace.com/peterhertmans

Après trois ans de villégiature à Boston, sept à New York puis deux à Paris où il a écumé les scènes et décroché un contrat avec le label Fresh Sound (découvreur de talents tel Brad Mehldau, Kurt Rosenwinkel, Mark Turner,…), il revient en Belgique s’y installer, et jouer…
– avec son propre nouveau quartet, incluant Charles Loos, Bas Cooijmans et Marek Patrman…;
– avec B. Connection : le festival de Gaume, où il a obtenu une carte blanche, la tournée des Lundis d’Hortense,…;
– avec Jay-FX : des boucles d’ordinateur et instruments live avec effets,…;
– comme sideman, le Big Band de la Jazz Station à Bruxelles, l’Afro Yambi Jazz, le Christian Brenner Quartet à Paris…;
– comme compositeur, arrangeur et producteur, pour la radio, télévision et différents interprètes…;
– enfin, comme enseignant dans différentes écoles de jazz belges dont actuellement le Conservatoire Royal de Bruxelles.

www.myspace.com/mercierstephane

Jean-Paul Estiévenart est curieux et ouvert, qualités qui font de lui un musicien en recherche perpétuelle.
Né en Belgique en 1985, il apprend les premières notions de trompette avec son grand-père. Il continue l’étude de cet instrument à l’Académie de St Ghislain pendant 10 ans.
Il découvre le jazz et décide de s’y consacrer pleinement. Très vite, il devient une figure incontournable de la scène jazz belge et internationale.

Son chemin compte déjà des exploits remarquables, comme l’obtention du prix Django d’Or en 2006 (catégorie jeune talent), la représentation de la Belgique au sein du big band européen European Youth Jazz Orchestra en 2007 et l’obtention du prix Octaves de la Musique 2009 avec son premier album en quartet, 4in1.

Parmi la jeune génération de musiciens, Jean-Paul Estiévenart émerveille par sa grande capacité d’improvisation, sa finesse et son énergie.
Après plus de dix ans de carrière, il partage la scène avec des figures telles que Nathalie Loriers, Nicolas Thys, Dré Pallemaerts, Robin Verheyen, BJO, Perico Sambeat, Maria Schneider…
Il a enregistré de nombreux albums et participe à des projets musicaux très divers. En effet, Jean-Paul Estiévenart est devenu l’un trompettiste des plus demandés.

Aujourd’hui, il confirme son talent avec un trio époustouflant avec Sam Gertsmans à la contrebasse et Antoine Pierre à la batterie. Leur premier album ‘Wanted’ a reçu un accueil particulièrement chaleureux de la part de la presse et du public.

www.jeanpaulestievenart.com

Boris Schmidt est né au Luxembourg en 1983 et commence à jouer de la musique à l’âge de 7 ans, d’abord via l’apprentissage du saxophone classique, puis du piano et de l’harmonie. A partir de 1998, il prend part à des ateliers de saxophone jazz à Rossignol (Belgique) avec Alexandre Plumacker, Nicolas Dory, Jacques Pirotton et André Klenes comme premiers professeurs.

Autodidacte en basse électrique depuis 1999, ce n’est qu’en 2002 qu’il s’essaie à la contrebasse, enseignée par Marc Demuth. La contrebasse devient vite son instrument de prédilection dès 2003, Boris suit des cours au Conservatoire Royal de La Haye (Pays-Bas) avec entre autres Hein van de Geyn, Frans van der Hoeven, Uli Glaszmann, John Ruocco et Eric Ineke. Il obtient son diplôme de bachelor of music en 2007.
Il est actuellement musicien de jazz actif dans le Bénélux, mais s’aventure aussi volontiers dans d’autres types de musique comme la musique ancienne (avec « l’Arpeggiata »).
Parmi les musiciens avec qui il a pu jouer, citons Erwin Vann, Michel Pils, Ro Gebhardt, Didier Lockwood, Eef Albers, Randy Brecker, Felix Simtaine, Steve Houben …

www.myspace.com/schmidtboris

Wim Eggermont est originaire de Zellik-Asse. Il commence à s’intéresser à la batterie à l’âge de treize ans.
A dix-sept ans il suit des cours en académie de musique et entre en contact pour la première fois avec le jazz.
Inspiré par cette musique, il décide deux ans plus tard de suivre les cours du Lemmens Instituut où il va étudier pendant cinq ans avec Dré Pallemaerts. Durant cette période il est aussi guidé par Stephane Galland, Hans Van Oosterhout, Frank Vaganée, Peter Hertmans, Bart Van Caenegem, Ron Van Rossum, Pierre van Dormael, Philippe Aerts,… et suit aussi des masterclasses données par Stephane Galland, Hans Van Oosterhout, Frank Vaganée, Peter Hertmans, Bart Van Caenegem, Ron Van Rossum, Pierre van Dormael, Philippe Aerts,…

Il est diplômé en 2006 et joue dans différents groupes tels que Wayne Shorter Tribute, ep3, Koen Geudens Trio, soniCorchestra, Steven Delannoye 5-tet,… Ainsi il partage la scène avec des musiciens tels que Ewout Pierreux, Pascal Mohy, Axel Gilain, Jean-Paul Estiévenart, Steven Delannoye, Sal La Rocca, Jos Machtel, Piet Verbist, Garif Telzhanov, Bart De Nolf, Sam Gerstmans, Koen Geudens, Yannick Peeters, Bart Van Caenegem, François Willemaers, Bernard Guyot,…

Il dirige aussi son propre groupe (Wim Eggermont 4-tet) composé de Steven Delannoye (ss, ts), Bart Van Caenegem (p) et Yannick Peeters (b).
A côté de son activité de musicien, il donne aussi cours dans les académies de musique d’Asse, Lennik et Schaerbeek.

www.myspace.com/wimeggermont